Algérie: Le régulateur s’exprime sur la hausse des tarifs de communication

Alors que plusieurs abonnés des opérateurs Djezzy et Ooredoo se sont récemment plaints d’une augmentation inexpliquée des tarifs de communication dans le pays, le régulateur est sorti de son silence pour souligner son « innocence » dans cette affaire.

L’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécoms a réagi en expliquant via un communiqué n’avoir reçu aucune notification de la part des opérateurs concernés quant à un potentiel  changement tarifaire:

 » L’Autorité de régulation a appris par voie de presse, ainsi que par le truchement de réclamations reçues ce jour d’usagers mécontents, que des opérateurs de télécommunications mobiles auraient augmenté le tarif de la minute de télécommunications de leurs offres.

L’autorité de régulation porte à la connaissance du public que les opérateurs ne lui ont notifié à ce jour aucune déclaration prévoyant comme le prescrit la loi l’augmentation du tarif de leur minute de télécommunications de leurs offres.

Consécutivement à la diffusion de telles informations, l’Autorité de régulation va opérer les investigations nécessaires pour s’assurer de leur véracité et prendre s’il y a lieu les mesures qui s’imposeraient « .

« Le seul changement qui a affecté cette matière est l’introduction sur leurs offres « prépaid » par les deux opérateurs de téléphonie mobile Djezzy et Ooredoo, d’un nouveau système de taxation pour la seule première minute qui devient indivisible alors qu’il appliquaient jusque-là, à l’initiative de l’appel voix, une tarification par palier de 30 secondes« , a clarifié l’ARPT.

Désormais, un appel de « moins d’une minute est désormais facturée au tarif d’une minute. Au-delà de la première minute, le système de taxation par palier de 30 seconde reste inchangé« , est-il expliqué.

L’ARPT a également indiqué avoir été informée par les opérateurs concernés de « leur intention d’opérer ce changement de leur système de taxation relatif à la première minute indivisible », et qu’elle les a « enjoint d’en informer préalablement les usagers au moyen de tout support« .

Participez au débat sur les réseaux sociaux…


…et recevez la newsletter hebdo gratuite!


Recent Posts

Facebook s’attaque officiellement aux sites de petites annonces avec « Marketplace »

Les sites de petites annonces font souvent partie des plus grandes success stories de l'entrepreneuriat numérique en Afrique. Au Sénégal,...

5 Startups marocaines à découvrir au salon #AITEX, si vous ne les connaissiez pas déjà.

La première édition du salon AITEX (Africa IT Expo), qui a ouvert ses portes ce mercredi 21 à Casablanca, a été...

AITEX: Le Maroc solidifie ses liens avec l’Afrique subsaharienne dans les TIC

Le salon AITEX (Africa IT Expo) a ouvert ses portes ce mercredi 21 septembre 2016. Il réunira, durant 5 jours, les...

Ces étudiants que la technologie mettra au chômage…

Le phénomène est certes plus pertinent en occident qu'en Afrique, mais ceux qui ont sous-estimé la capacité du continent noir à s'approprier les...

Rapport: « A quoi ressemblera le marché bancaire africain en 2027? »

C’est la question à laquelle nous répondons dans cette étude qui se base sur quatre années d’analyse intense du marché des...