Sénégal: Comment mLouma est passée de 500 à plus de 20 000 utilisateurs

L’une des Startups les plus médiatisées au Sénégal, mLouma fait partie des jeunes pousses phares de l’écosystème des TIC du pays.

Longtemps en latence, l’entreprise a depuis légèrement « pivoté ». Un partenariat avec l’opérateur de téléphonie Orange a permis à mLouma d’intégrer des fonctionnalités USSD à son offre, ouvrant la porte à des milliers de clients qui disposent d’un téléphone, mais pas d’une connexion Internet: « Depuis pratiquement 3 ans, nous travaillons sur ce projet qui nous tient tant à cœur. Nous avons commencé par une application web, ce qui, il faut le dire, nous a quelque peu limité. » a avoué Aboubacar Sonko. « Nous servions à l’époque autour de 500 agriculteurs. Depuis que nous avons intégré les fonctionnalités USSD à notre service, en moins d’un mois, nous avons réussi à toucher plus de 20 000 utilisateurs.« 

En effet, en tapant désormais le #112#, les utilisateurs du service mLouma via le réseau d’Orange au Sénégal, peuvent s’enquérir des coûts de certaines denrées alimentaires dans différents marchés de la capitale sénégalaise: « Nous n’avons pas encore commencé à communiquer pour le grand public (NDLR: l’interview a eu lieu durant le mois de décembre), mais nous servons déjà plus de 1000 interactions par jour. Une fois que nous aurons fait connaitre notre solution, nous pouvons espérer 50 à 100 000 interactions par jour« .

Aboubacar Sidy Sonko, fondateur de mLouma.
Aboubacar Sidy Sonko, fondateur de mLouma.

Outre les fonctionnalités USSD, l’équipe de mLouma a également intégré de nouveaux services à sa plateforme: « Nous avons intégré le service prix qui permet à n’importe qui de s’informer des coûts de différentes denrées alimentaires, le service de contact des vendeurs, le service de mise en vente de produit qui permet à un producteur de mettre ses cultures en vente sur notre site Internet depuis son mobile et le service alerte qui permet à un producteur de souscrire pour recevoir des alertes dès le moment qu’un acheteur s’intéresse à une denrée dont il dispose.« mlouma

S’exprimant sur les objectifs de l’entreprise pour l’année 2016, Aboubacar Sonko annonce que: « Nous couvrons actuellement 7 régions du Sénégal, 37 marchés et 46 spéculations. Nous souhaiterions en 2016 couvrir les 10 régions du pays et asseoir notre réseau d’agents sur le terrain qui font le travail de collecte, de remontée d’informations et de promotion de la plateforme auprès des agriculteurs.« 

Primée dans plus de 4 concours nationaux et internationaux durant les 3 dernières années, si son site internet a quelque peu besoin d’un lifting, mLouma reste plus que jamais une entreprise à suivre de près…

Participez au débat sur les réseaux sociaux…


…et recevez la newsletter hebdo gratuite!


Recent Posts

Facebook s’attaque officiellement aux sites de petites annonces avec « Marketplace »

Les sites de petites annonces font souvent partie des plus grandes success stories de l'entrepreneuriat numérique en Afrique. Au Sénégal,...

5 Startups marocaines à découvrir au salon #AITEX, si vous ne les connaissiez pas déjà.

La première édition du salon AITEX (Africa IT Expo), qui a ouvert ses portes ce mercredi 21 à Casablanca, a été...

AITEX: Le Maroc solidifie ses liens avec l’Afrique subsaharienne dans les TIC

Le salon AITEX (Africa IT Expo) a ouvert ses portes ce mercredi 21 septembre 2016. Il réunira, durant 5 jours, les...

Ces étudiants que la technologie mettra au chômage…

Le phénomène est certes plus pertinent en occident qu'en Afrique, mais ceux qui ont sous-estimé la capacité du continent noir à s'approprier les...

Rapport: « A quoi ressemblera le marché bancaire africain en 2027? »

C’est la question à laquelle nous répondons dans cette étude qui se base sur quatre années d’analyse intense du marché des...