Kenya : La cybercriminalité fait perdre 135 millions d’euros

La cybercriminalité devient préoccupante en Afrique. Un rapport, publié mercredi 28 octobre 2015, soutient que le Kenya a perdu 135 millions d’euros à cause de ce fléau.

Le Kenya, l’un des pays les plus connectés d’Afrique, avec 64 % de la population qui a accès à internet – soit 26.1 millions de personnes -, paie un lourd tribut face à la cybercriminalité. En effet, un rapport publié par Serianu – une entreprise spécialisée dans la cybersécurité -, en collaboration avec le Centre universitaire international des Etats-Unis en Afrique (USIU-Africa)  et PKF Consulting, montre que le pays est vulnérable face aux hackers.

L’étude indique ainsi que « 5.000 routeurs Internet et caméras de vidéosurveillance appartenant à des sociétés sont accessibles sur Internet ce qui les exposent à des piratages informatiques en raison des défauts de réglage par les usines ». Le secteur public est le plus affecté avec des pertes estimées à 44 millions d’euros. Le secteur privé n’est pas épargné et 70 % des particuliers ne sont pas protégés de la menace cybercriminelle, note le rapport.

Pour William Makatiani, le patron de Serianu : « La quasi-totalité des systèmes Internet de l’espace numérique kényans sont vulnérables face aux attaques informatiques, exposant davantage encore d’entreprises et d’individus aux risques d’intrusions malveillantes et de cybercriminels ».

Voir aussi : Cybercriminalité : L’Afrique prend la mesure du danger

Participez au débat sur les réseaux sociaux…


…et recevez la newsletter hebdo gratuite!


Recent Posts

Facebook s’attaque officiellement aux sites de petites annonces avec « Marketplace »

Les sites de petites annonces font souvent partie des plus grandes success stories de l'entrepreneuriat numérique en Afrique. Au Sénégal,...

5 Startups marocaines à découvrir au salon #AITEX, si vous ne les connaissiez pas déjà.

La première édition du salon AITEX (Africa IT Expo), qui a ouvert ses portes ce mercredi 21 à Casablanca, a été...

AITEX: Le Maroc solidifie ses liens avec l’Afrique subsaharienne dans les TIC

Le salon AITEX (Africa IT Expo) a ouvert ses portes ce mercredi 21 septembre 2016. Il réunira, durant 5 jours, les...

Ces étudiants que la technologie mettra au chômage…

Le phénomène est certes plus pertinent en occident qu'en Afrique, mais ceux qui ont sous-estimé la capacité du continent noir à s'approprier les...

Rapport: « A quoi ressemblera le marché bancaire africain en 2027? »

C’est la question à laquelle nous répondons dans cette étude qui se base sur quatre années d’analyse intense du marché des...