Cameroun : La fraude au SIMbox coûte 18 milliards FCFA aux opérateurs

La fraude, dans le secteur des télécommunications prend de l’ampleur et devient préoccupante au Cameroun. C’est pourquoi un sommet a été organisé, pour lutter contre le contournement illégal des communications électroniques (fraude sur les SIMbox). 

La patronne de MTN Cameroun, Philisiwe Sibiya, a exprimé l’espoir que le sommet serait la première étape concrète dans la gestion proactive de ce fléau qui plombe les performances des compagnies de télécommunications.

Elle a rappelé qu’en 2013, les opérateurs télécoms ont perdu près de 15 % des recettes d’interconnexion en raison de la fraude SIMbox. Et en 2014, près de 60 millions de minutes de trafic international ont été détournés par les fraudeurs. Les pertes globales étaient estimées à 9,3 milliards FCFA. 

En 2015, cette activité illicite représentera une perte de 18 milliards de francs FCFA pour les quatre opérateurs de téléphonies locaux – MTN, Orange, Nexttel et Camtel – et plus de 4 milliards de FCFA de taxes non perçues par l’État camerounais.

Pour finir définitivement avec ce problème, les opérateurs de téléphonie mobile proposent une quinzaine de recommandations parmi lesquelles la mise sur pied d’un comité permanent de réflexion qui comprendra les opérateurs et les régulateurs (Minpostel, ART, ANTIC, MTN, Orange, Nexxtel), la vulgarisation et l’application effective des textes existants, le renforcement des capacités institutionnelles, la sensibilisation des abonnés.

Voir aussi: Cameroun : Les opérateurs vulnérables face à la fraude

Participez au débat sur les réseaux sociaux…


…et recevez la newsletter hebdo gratuite!


Recent Posts

Facebook s’attaque officiellement aux sites de petites annonces avec « Marketplace »

Les sites de petites annonces font souvent partie des plus grandes success stories de l'entrepreneuriat numérique en Afrique. Au Sénégal,...

5 Startups marocaines à découvrir au salon #AITEX, si vous ne les connaissiez pas déjà.

La première édition du salon AITEX (Africa IT Expo), qui a ouvert ses portes ce mercredi 21 à Casablanca, a été...

AITEX: Le Maroc solidifie ses liens avec l’Afrique subsaharienne dans les TIC

Le salon AITEX (Africa IT Expo) a ouvert ses portes ce mercredi 21 septembre 2016. Il réunira, durant 5 jours, les...

Ces étudiants que la technologie mettra au chômage…

Le phénomène est certes plus pertinent en occident qu'en Afrique, mais ceux qui ont sous-estimé la capacité du continent noir à s'approprier les...

Rapport: « A quoi ressemblera le marché bancaire africain en 2027? »

C’est la question à laquelle nous répondons dans cette étude qui se base sur quatre années d’analyse intense du marché des...