Pourquoi le Crowdfunding tarde à prendre ses marques en Afrique

Lorsque la mode du financement participatif a mis l’écosystème des tech sens dessus-dessous dans le monde développé, les espoirs des entrepreneurs africains se sont rapidement ravivés. Enfin, avaient-ils pensé, un modèle de financement qui comblera le vide causé par l’absence d’investisseurs sur le continent…

Malheureusement, quelques années après, les projets africains qui ont profité du Crowdfunding pour financer leur croissance se comptent sur le bout des doigts. L’Afrique est à la traîne et pourtant il n’en faudrait pas beaucoup pour permettre aux Startups africaines de bénéficier de la révolution du financement de groupe.

shutterstock_214760890

Sur les plateformes de CrowdFunding, les entrepreneurs établissent des objectifs de financement et comptent sur leur capacité à convaincre les internautes de les aider à atteindre leur but. En Afrique cependant, les obstacles qui se présentent devant ceux qui ont recours à ce modèle de financement sont nombreux:

– le faible taux de bancarisation des populations africaines est l’obstacle le plus souvent mentionné. En effet, pour financer les projets, la plupart de ces sites Internet demandent des cartes de crédit aux donateurs.

– d’autres mettent en avant une dynamique actuelle des dons qui n’est pas propice à un modèle participatif afro-africain. Aujourd’hui, les dons viennent presque toujours de l’occident pour régler des problèmes africains. Pour le succès du Crowdfunding sur le continent, il faudrait que les africains fassent un « factory reset » et apprennent à puiser dans leurs propres poches pour financer des projets qui leur seront utiles sans attendre la validation de leurs voisins européens ou américains.

– aussi, trop souvent, les plateformes de Crowdfunding en Afrique sont lancés par des Techies qui, parcequ’ils se tiennent informés des tendances mondiales, comprennent rapidement le potentiel de ces sites pour l’environnement africain. Seulement les acteurs des TIC ne sont pas toujours de bons communicants et ont trop souvent tendance à s’enfermer dans leurs communautés pensant, à tort, que ces dernières suffiront à faire du projet un succès.

A toutes ces limitations s’ajoutent une mauvaise implémentation des plateformes dont le processus de fonctionnement est souvent laborieux, un manque de compréhension du concept du Crowdfunding par les populations locales qui ne savent toujours pas comment et pourquoi ce genre de financement existe, ou qui restent dubitatives quant à l’utilisation des fonds dont ils auront bien voulu se départir.

Les plateformes doivent être adaptées avec précision à leur zone d’activité

A l’exemple des plateformes qui ont déjà plus ou moins réussi à faire leur marque sur le sol africain, il est indispensable d’adapter le concept de Crowdfunding au marché auquel il s’adresse.
mChanga du Kenya permet de faire des dons via les mobiles, Ecofund.org s’occupe de faire une revue complète de la faisabilité du projet à financer, éliminant ainsi le facteur de doute quant à la direction que prendront les fonds qui seront investis et Babandu s’appuie sur une plateforme – onepercentclub.com – qui a déjà fait ses preuves, profitant ainsi d’une architecture solide et éprouvée.

Des modèles dont les plateformes à venir devraient s’inspirer.

Pourquoi pensez-vous que le Crowdfunding tarde encore à s’imposer en Afrique?

Image courtesy of Shutterstock

Participez au débat sur les réseaux sociaux…


…et recevez la newsletter hebdo gratuite!


Recent Posts

Facebook s’attaque officiellement aux sites de petites annonces avec « Marketplace »

Les sites de petites annonces font souvent partie des plus grandes success stories de l'entrepreneuriat numérique en Afrique. Au Sénégal,...

5 Startups marocaines à découvrir au salon #AITEX, si vous ne les connaissiez pas déjà.

La première édition du salon AITEX (Africa IT Expo), qui a ouvert ses portes ce mercredi 21 à Casablanca, a été...

AITEX: Le Maroc solidifie ses liens avec l’Afrique subsaharienne dans les TIC

Le salon AITEX (Africa IT Expo) a ouvert ses portes ce mercredi 21 septembre 2016. Il réunira, durant 5 jours, les...

Ces étudiants que la technologie mettra au chômage…

Le phénomène est certes plus pertinent en occident qu'en Afrique, mais ceux qui ont sous-estimé la capacité du continent noir à s'approprier les...

Rapport: « A quoi ressemblera le marché bancaire africain en 2027? »

C’est la question à laquelle nous répondons dans cette étude qui se base sur quatre années d’analyse intense du marché des...