MTN cherche à récupérer ses fonds dormants en terres étrangères

MTN,  dont les activités ont traversé les frontières du continent, est confronté à une manœuvre délicate. Le groupe de télécommunications sud-africain cherche un moyen pour  rapatrier ses bénéfices de l’Iran et de la Syrie. Le principal soucis vient du fait qu’ils s’agissent de pays qui sont sous le coup de sanctions de la communauté internationale. L’opérateur africain n’entend toutefois pas renoncer à ces marchés, selon Sifiso Dabengwa, Président directeur général du groupe.

MTN aurait ainsi entamé des négociations avec plusieurs autorités internationales, notamment le département du Trésor américain afin de retirer 900 millions de dollars d’Iran,  où les sanctions internationales durent depuis deux ans. L’opérateur souhaite également recouvrer 250 millions de dollars en Syrie.

La compagnie sud-africaine aurait enregistré 1,3 millions nouveaux abonnés en Iran selon les résultats financiers du groupe pour le premier semestre 2014. Elle a en outre obtenu la licence 3G. Cependant, son programme d’amélioration de la qualité de service et d’expansion de réseau connait un certain ralentissement. Ceci constitue un réel handicap pour l’opérateur qui a déjà procédé au déploiement de 2146 tours télécoms pour accompagner la mise en place de la 3G.

 MTN est bien positionné dans le marché iranien, qui représente le plus grand marché des télécoms de la compagnie avec 50 millions d’abonnés après le Nigéria. Elle détient en effet 49% d’Irancell, détenu et contrôlé par Iranian Electronic Development Company.

MTN occupe également une place privilégiée dans le marché de la téléphonie mobile syrien où il occupe la deuxième place.

Présentant les dispositions prises dans ce processus de recouvrement, Brett Goschen, Directeur financier du groupe a expliqué : «  il y a plusieurs difficultés à surmonter et si l’option actuelle ne fonctionne pas, nous allons examiner d’autres solutions. Dans les accords internationaux en vigueur, MTN a quatre mois pour trouver une solution pour rentrer en possession de son argent ».

Participez au débat sur les réseaux sociaux…


…et recevez la newsletter hebdo gratuite!


Recent Posts

Facebook s’attaque officiellement aux sites de petites annonces avec « Marketplace »

Les sites de petites annonces font souvent partie des plus grandes success stories de l'entrepreneuriat numérique en Afrique. Au Sénégal,...

5 Startups marocaines à découvrir au salon #AITEX, si vous ne les connaissiez pas déjà.

La première édition du salon AITEX (Africa IT Expo), qui a ouvert ses portes ce mercredi 21 à Casablanca, a été...

AITEX: Le Maroc solidifie ses liens avec l’Afrique subsaharienne dans les TIC

Le salon AITEX (Africa IT Expo) a ouvert ses portes ce mercredi 21 septembre 2016. Il réunira, durant 5 jours, les...

Ces étudiants que la technologie mettra au chômage…

Le phénomène est certes plus pertinent en occident qu'en Afrique, mais ceux qui ont sous-estimé la capacité du continent noir à s'approprier les...

Rapport: « A quoi ressemblera le marché bancaire africain en 2027? »

C’est la question à laquelle nous répondons dans cette étude qui se base sur quatre années d’analyse intense du marché des...