Cameroun: Polémique autour de la gestion de la fibre optique

Au Cameroun, la gestion de la fibre optique est au cœur d’un débat controversé depuis que le gouvernement a décidé de décaisser 14 milliards de FCFA pour les droits d’adhésion au câble sous-marin WACS et le rachat de la station d’atterrissement installée à Limbé par MTN.

La raison de cette controverse autour du rachat du WACS par l’Etat, est la gestion qui a été confiée  à l’opérateur à Camtel sans prendre en compte les  dispositions réglementaires qui régissent la création d’une entreprise spécialisée dans le secteur des transports des télécommunications.

En effet, créée depuis 2009, la Société Internationale des Télécommunications du Cameroun (SITELCAM) devait s’occuper de la gestion de la fibre optique. Néanmoins, le gouvernement a choisi l’opérateur public.

A en croire le Ministre des Postes et Télécommunications, Jean Pierre Biyitti Bi Essam :  » des négociations ont été entamées d’une part, avec le consortium WACS pour l’affiliation du Cameroun au système de câble WACS, et d’autre part, avec MTN Cameroon pour le rachat de la station d’atterrissements de Limbé « .

Par ailleurs, ces négociations ont débouché « avec d’une part, le paiement des droits d’adhésion d’un montant de 12 milliards de francs Cfa au WACS et d’autre part, la signature du contrat de rachat par le Cameroun de la station d’atterrissements de Limbé, dont le coût est de 2 milliards de francs CFa« , selon le Ministre.

Source: cameroonvoice.com

Participez au débat sur les réseaux sociaux…


…et recevez la newsletter hebdo gratuite!


Recent Posts

Facebook s’attaque officiellement aux sites de petites annonces avec « Marketplace »

Les sites de petites annonces font souvent partie des plus grandes success stories de l'entrepreneuriat numérique en Afrique. Au Sénégal,...

5 Startups marocaines à découvrir au salon #AITEX, si vous ne les connaissiez pas déjà.

La première édition du salon AITEX (Africa IT Expo), qui a ouvert ses portes ce mercredi 21 à Casablanca, a été...

AITEX: Le Maroc solidifie ses liens avec l’Afrique subsaharienne dans les TIC

Le salon AITEX (Africa IT Expo) a ouvert ses portes ce mercredi 21 septembre 2016. Il réunira, durant 5 jours, les...

Ces étudiants que la technologie mettra au chômage…

Le phénomène est certes plus pertinent en occident qu'en Afrique, mais ceux qui ont sous-estimé la capacité du continent noir à s'approprier les...

Rapport: « A quoi ressemblera le marché bancaire africain en 2027? »

C’est la question à laquelle nous répondons dans cette étude qui se base sur quatre années d’analyse intense du marché des...