Facebook + WhatsApp + Transfert d’argent = La sauce secrète de Mark?

Il serait peut-être temps de réunir les sages du village pour traduire le mot « Facebook » en langues africaines, car le réseau social s’apprête à entrer dans un domaine qui pourrait le rendre tout puissant en Afrique, le transfert d’argent.

Il y a quelques mois, le monde de la tech était secoué par le rachat de l’application WhatsApp par Facebook pour le faramineux montant de 19 milliards de dollars. Aujourd’hui ce rachat semble rentrer dans une vision globale de Facebook et le plan de Mark Zuckerberg devient de plus en plus clair.

La croissance dans les pays émergents

africaFacebook est dans une phase de croissance soutenue dans le monde émergent.

L’Inde, par exemple, est sur le point de devenir le premier marché du réseau social en nombre d’abonnés. En Afrique, plusieurs pays ont passé le cap significatif du million d’utilisateurs, alors que la connectivité y reste un problème majeur.

Cette croissance n’a même pas nécessité la présence de Facebook sur le continent africain, alors que l’entreprise américaine se bat aussi pour connecter les pays émergents via l’initiative Internet.org.

Le rachat de WhatsApp

Le rachat de WhatsApp a ouvert de nouvelles portes à la firme américaine sur le continent africain.

Si l’application ne publie pas de statistiques sur ses utilisateurs en Afrique, il existe peu de doute quant à la popularité du logiciel sur le continent. En effet, il est difficile de rencontrer un détenteur de smartphone qui n’est pas un utilisateur aguerri du logiciel permettant de communiquer avec ses contacts.

WhatsApp

Le rachat de l’entreprise de Jan KOUM par Facebook pour les sommes étourdissantes mentionnées lors des transactions ont laissé plusieurs experts perplexes.

Le réseau social détient déjà une base d’utilisateurs qui correspond à plus d’un humain sur six sur terre. Il semblait manquer une pièce au Puzzle. Cette pièce pourrait être le transfert d’argent.

Le « Social Money » arrive.

Facebook veut avoir le droit de se comporter comme une banque et permettre à ses abonnés de faire des transactions financières via la plateforme.

zuckerberg-moneySi, ou plutôt lorsque, Facebook recevra la permission des autorités irlandaises pour le faire, le réseau social pourra permettre à ses utilisateurs de faire des transferts d’argent ou de faire des achats, en utilisant leur identité Facebook.

Selon des données publiées par africaneconomicoutlook.org, dans le monde émergent, les fonds provenant des expatriés peuvent aller jusqu’à 35% du PIB de certaines nations (comme le Lesotho entre 2005 et 2011).

En 2013, le marché du transfert d’argent vers les pays émergents devait dépasser les 410 milliards de dollars.

Si un service basé sur la fusion de Facebook et de WhatsApp arrive à s’imposer comme une solution crédible de transfert d’argent, rien que 10% de ces transactions représenteraient une manne de plus de 40 milliards de dollars par an. L’investissement consenti pour le rachat de la startup semble tout à coup moins risqué.

Durant le film « The Social Network » sensé retracé le lancement de Facebook, Mark refuse de penser à monétiser son réseau social parce qu’il disait ne même pas savoir encore ce que Facebook représentait. Il se pourrait que le jeune américain ait enfin trouvé une réponse à ses questions.

Participez au débat sur les réseaux sociaux…


…et recevez la newsletter hebdo gratuite!


Recent Posts

Facebook s’attaque officiellement aux sites de petites annonces avec « Marketplace »

Les sites de petites annonces font souvent partie des plus grandes success stories de l'entrepreneuriat numérique en Afrique. Au Sénégal,...

5 Startups marocaines à découvrir au salon #AITEX, si vous ne les connaissiez pas déjà.

La première édition du salon AITEX (Africa IT Expo), qui a ouvert ses portes ce mercredi 21 à Casablanca, a été...

AITEX: Le Maroc solidifie ses liens avec l’Afrique subsaharienne dans les TIC

Le salon AITEX (Africa IT Expo) a ouvert ses portes ce mercredi 21 septembre 2016. Il réunira, durant 5 jours, les...

Ces étudiants que la technologie mettra au chômage…

Le phénomène est certes plus pertinent en occident qu'en Afrique, mais ceux qui ont sous-estimé la capacité du continent noir à s'approprier les...

Rapport: « A quoi ressemblera le marché bancaire africain en 2027? »

C’est la question à laquelle nous répondons dans cette étude qui se base sur quatre années d’analyse intense du marché des...