Côte d’Ivoire: Aéroport international FHB – Le visa biométrique désormais disponible

L’E-Visa est rentré en application à l’aéroport international Félix Houphouët Boigny (Fhb) depuis le 2 janvier dernier. Les visiteurs à destination de la Côte d’Ivoire peuvent à l’arrivée se procurer leur visa d’entrée après avoir effectué les formalités de pré-enregistrement via le site web (www.snedai.com) de la société nationale d’édition de documents administratifs et d’identification (Snedai).

L’information a été donnée, le mercredi 8 janvier dernier, à Abidjan-Plateau par le président directeur général de l’opérateur chargé du visa biométrique, Adama Bictogo. Expliquant les raisons essentielles de l’adoption du E-visa par la Côte d’Ivoire, il a indiqué que le pays ne veut plus se retrouver avec un « visa à géométrie variable. »

Avant de préciser : « Le E-visa répond au problème d’accessibilité du pays à travers les normes internationales de sécurisation. » Poursuivant, le ministre Bictogo a souligné que le visa biométrique permettra également une meilleure gestion du flux migratoire. Dans le process, il a expliqué que tout commence par le pré-enrôlement.

A l’en croire, avec le E-visa, la Côte d’Ivoire va passer de 180.000 visas délivrés par an à 300.000 visas. Toute chose qui devra aider à promouvoir la destination Côte d’Ivoire. Les frais du visa s’élèvent à 70 euros pour un court séjour (3 mois) et 130 euros pour un long séjour (1an). Ces frais sont à regler en ligne avec une carte bancaire.

C’est en présence de nombreux ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire, des agences de voyage et compagnie aérienne que le responsable de la Snedai a expliqué les procédures d’obtention de l’E-visa.

Le requérant doit au préalable se connecter sur le site internet de la Snedai (www.snedai.com). Il devra introduire ses données personnelles, ses données de voyage et des contacts locaux.

Après le paiement en ligne avec une carte de crédit, le demandeur recevra un reçu d’inscription. Une fois le pré-enrôlement approuvé, le requérant recevra deux attestations, à savoir l’attestation de pré-enrôlement et l’attestation d’approbation.

C’est donc « muni de ces deux documents que le demandeur peut prendre son vol à destination d’Abidjan et se faire enrôler à l’Aéroport Fhb », pour l’obtention de son visa.

Il faut signaler que Snedai est présente en Côte d’Ivoire, au Sénégal et intervient dans le cadre de la modernisation et de la sécurisation des documents au Burkina, au Togo et au Bénin. Selon le ministre Bictogo, sa structure « va s’engager à être présente dans plusieurs autres pays africains. »

Notons que l’opérateur travaille en partenariat avec les services du ministère d’État, ministère de l’Intérieur et de la sécurité ainsi que ceux du ministère d’État, ministère des Affaires Étrangères.

Source: Fratmat.info

Participez au débat sur les réseaux sociaux…


…et recevez la newsletter hebdo gratuite!


Recent Posts

Facebook s’attaque officiellement aux sites de petites annonces avec « Marketplace »

Les sites de petites annonces font souvent partie des plus grandes success stories de l'entrepreneuriat numérique en Afrique. Au Sénégal,...

5 Startups marocaines à découvrir au salon #AITEX, si vous ne les connaissiez pas déjà.

La première édition du salon AITEX (Africa IT Expo), qui a ouvert ses portes ce mercredi 21 à Casablanca, a été...

AITEX: Le Maroc solidifie ses liens avec l’Afrique subsaharienne dans les TIC

Le salon AITEX (Africa IT Expo) a ouvert ses portes ce mercredi 21 septembre 2016. Il réunira, durant 5 jours, les...

Ces étudiants que la technologie mettra au chômage…

Le phénomène est certes plus pertinent en occident qu'en Afrique, mais ceux qui ont sous-estimé la capacité du continent noir à s'approprier les...

Rapport: « A quoi ressemblera le marché bancaire africain en 2027? »

C’est la question à laquelle nous répondons dans cette étude qui se base sur quatre années d’analyse intense du marché des...