Sénégal : Le PM veut exploiter le Passage au numérique

décembre 10th, 2013 | by Lamine Niang
Sénégal : Le PM veut exploiter le Passage au numérique
A la une
0

Un atelier sur le Passage de l’analogique au numérique se tient du 9 au 10 décembre au King Fahd Palace. La cérémonie d’ouverture a été présidée hier par le premier ministre Aminata Touré. Cet atelier est conjointement organisé par le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) et l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

Selon le Premier ministre, le gouvernement voit le passage au numérique comme une stratégie créatrices d’emplois. « Nous accordons un grand intérêt au passage de l’analogique au numérique. Cela participe à la modernisation du pays mais c’est également une stratégie créatrice d’emplois », a-t-elle souligné.

aminata touréLe passage au numérique est prévu au Sénégal pour le 17 juin 2015. Madame Aminata Touré a promis que l’Etat mettrait en place un environnement adéquat pour exploiter les opportunités qu’offriront le numérique. « Nous faciliterons la tâche des opérateurs de télévision en leur créant une infrastructure mutualisée de multiplexage et de transport, qui en plus de les alléger du fardeau de la prise en charge des réseaux nationaux d’émetteurs et de câbles pour véhiculer les images à travers le pays, leur permettra d’augmenter le nombre de chaînes surtout en haute définition », assure-t-elle.

Après la transition, le PM a proposé la réutilisation des fréquences UHF et VHF libérées pour résoudre les questions d’accès à haut débit. Ce qui, selon elle, permettrait de développer de nombreux services pour que les populations accèdent dans les meilleures conditions « à l’information et aux données étatiques dématérialisées, au commerce électronique, à la formation à distance, à la santé en ligne, au développement du territoire grâce aux techniques de géolocalisation et à bien d’autres possibilités »

Par ailleurs, elle a annoncé la la création de « Smart villages » des structures de proximité qui accueilleront des créateurs de contenus audiovisuels et des développeurs d’applications répondant aux besoins des populations.

 

 

Plus dans A la une, Sénégal
internet surveillance
Les Géants du web s’unissent pour dire non à la cyber-surveillance

C’est pour l’heure, l’une des plus grandes unions jamais constatées sur la toile. Huit géants américains d'Internet ont publié un...

Fermer