Découvrez les 4 finalistes du « Digital Woman Award »

Dans sa première édition, le Digital Woman Award 2013 a pour objectif de célébrer une femme de 18 ans ou plus, qui vit et / ou travail en Afrique. Elle doit se distinguer par son leadership, sa créativité, son esprit d’entreprise, son implication sociale et avoir un impact positif sur un nombre de filles dans son environnement.

Les 4 finalistes ont donc été annoncées:

Regina Agyare

Credit – The Way Women Work

Regina Agyare est une jeune et dynamique entrepreneur social ghanéenne qui trouve de nouvelles façons d’ utiliser la technologie pour promouvoir le changement social en Afrique de l’Ouest .

 Après six ans dans le secteur bancaire, Agyare a décidé de suivre sa passion et a fondé sa propre start-up sociale appelée Soronko Solutions, qui crée et gère des entreprises utilisant la technologie pour promouvoir le développement social.

Plus d’informations 

Rebecca Enonchong

Credit – Black Enterprise

Plus connu sur Twitter sous le pseudo @AfricaTechie, Rebecca est l’une des figures les plus influentes du continent dans le domaine des TIC. Bilingue, elle fait partie des rares ponts entre l’Afrique anglophone et l’Afrique francophone qui se bat tant bien que mal pour laisser son empreinte sur la marche en avant amorcée par le continent.

Rebecca est le CEO de l’entreprise AppsTech.

Plus d’informations

Dorothy Okello

Credit – PC Tech Magazine

Dr Dorothy Okello, de l’Ouganda, détient un B.Sc. (génie électrique) de l’Université de Makerere, en Ouganda, une maîtrise en génie électrique de l’Université du Kansas, aux États-Unis et d’un doctorat en génie électrique de l’Université McGill, Montréal, Canada (où elle a reçu une bourse du Commonwealth).

Elle a fondé le WOUGNET (Women of Uganda Network), une organisation non-gouvernementale lancée en mai 2000 par plusieurs organisations de femmes en Ouganda pour développer l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) chez les femmes.

Plus d’informations

Rainatou Sow

Credit – CNN

Rainatou Sow de Guinée est une femme qui a fondé « Make Every Woman Count », un organisme géré par une équipe de jeunes femmes en Afrique, en Amérique et en Europe qui utilisent leur passion et leur expérience pour promouvoir les droits et l’autonomisation des femmes et des filles.

Elle est une militante pour un monde pacifique et équitable, les droits humains et le défenseur de la justice sociale, et travaille à autonomiser les femmes et les filles.

Plus d’informations

Les 4 femmes seront donc départagées ce 16 Novembre pendant les Africa ICT Days au Cameroun lorsque la lauréate du African Digital Woman of the Year sera annoncée. Nous leur souhaitons bonne chance à toutes.

Participez au débat sur les réseaux sociaux…


…et recevez la newsletter hebdo gratuite!


Recent Posts

Au revoir AfriqueITNews. It was a pleasure.

I'll keep this short. Il y a 5 ans, nous lancions ce qui allait devenir l'une des plus belles aventure...

Facebook s’attaque officiellement aux sites de petites annonces avec « Marketplace »

Les sites de petites annonces font souvent partie des plus grandes success stories de l'entrepreneuriat numérique en Afrique. Au Sénégal,...

5 Startups marocaines à découvrir au salon #AITEX, si vous ne les connaissiez pas déjà.

La première édition du salon AITEX (Africa IT Expo), qui a ouvert ses portes ce mercredi 21 à Casablanca, a été...

AITEX: Le Maroc solidifie ses liens avec l’Afrique subsaharienne dans les TIC

Le salon AITEX (Africa IT Expo) a ouvert ses portes ce mercredi 21 septembre 2016. Il réunira, durant 5 jours, les...

Ces étudiants que la technologie mettra au chômage…

Le phénomène est certes plus pertinent en occident qu'en Afrique, mais ceux qui ont sous-estimé la capacité du continent noir à s'approprier les...