Interview de Jimmy Kumako, développeur du projet Nanyi: grand gagnant de Inaota Start-up Challenge

Durant les 4 derniers jours, nous vous avons présenté les vainqueurs de  l’Inaota Start-up Challenge. Débutant le classement par la 5ème place, nous vous présentons aujourd’hui le grand gagnant du concours. Le projet s’appelle Nanyi. D’après son concepteur Jimmy Kumako, c’est une application permettant de manière sommaire « de découvrir les événements qui se passent dans sa ville par centre d’intérêt, de voter pour les événements qu’on aime, de les partager avec ses amis« . Ceux qui étaient présents à l’Inaota Start-up Challenge se souviennent de sa présentation à la fois passionnante et controversée. Place à la star du jour: Jimmyyyy Kumakoooooo.

Qui est Jimmy Koumako? Pouvez-vous vous présenter?
Moi c’est Jimmy Kumako, étudiant à l’École Supérieure Polytechnique de Dakar (ESP).

Parlez-nous de votre application? Présentez-la nous!
C’est une application mobile qui permet à un utilisateur de découvrir les évènements qui se passent dans sa ville par centre d’intérêt, de voter pour les événements qu’il aime, de les partager avec ses amis sur Facebook ou sur Twitter, d’effectuer des recherches par critère, d’effectuer si possible une réservation et de géolocaliser les évènements qui l’intéressent. Aussi, on pourra via l’application créer ses propres évènements, et ajouter à notre calendrier les évènements qui nous intéressent. Plusieurs sources seront utilisées pour récupérer les évènements avec une modération au préalable afin de s’assurer de la fiabilité du contenu.

Vous êtes vainqueur de l’Inaota Start-up challenge. Quel effet ça vous fait?
Être vainqueur de ce challenge, je ne pouvais pas le prédire. Mon objectif était avant tout d’être parmi les 5 gagnants. En plus, avec la qualité des projets présentés lors des pitchs, c’est juste fou! Ça m’encourage à apprendre et à m’améliorer encore et encore.

Comment l’idée de faire une telle application vous est-elle venue?
J’ai fait mon choix dans la liste des 50 projets proposés pour le challenge, le numéro 10 je pense. C’était le projet pour lequel j’avais le plus d’inspiration.

Quand votre application sera-t-elle disponible pour les utilisateurs? Sera-t-elle gratuite ou payante? Sur quelle plateforme?

Mon application sera disponible le plus tôt possible, il y a des add-ons qu’il faudra ajouter comme la réservation de tickets depuis l’application. Quant au prix, elle sera gratuite quelque soit la plateforme, et elle sera disponible sous iOS, Android. Il y aura une version web mobile et plus tard Windows Phone 7.

Quels conseils donnez-vous à vos petits frères développeurs?
Je leur dirai juste de toujours avoir la soif d’apprendre, de ne pas se cantonner à une technologie mais plutôt d’être ouvert, de chercher à se surpasser et non à se comparer aux autres. Selon moi, un bon développeur n’est pas celui qui développe dans tel ou tel langage mais plutôt celui qui a l’aptitude à s’adapter à n’importe quel technologie.

Votre mot de la fin!
Longue vie à Inaota, une très bonne initiative à encourager, cela change un peu des autres contextes tech. Au lieu que nos projets dorment sur les PC, j’espère que nous tous participants finiront nos projets.

Participez au débat sur les réseaux sociaux…


…et recevez la newsletter hebdo gratuite!


Recent Posts

Facebook s’attaque officiellement aux sites de petites annonces avec « Marketplace »

Les sites de petites annonces font souvent partie des plus grandes success stories de l'entrepreneuriat numérique en Afrique. Au Sénégal,...

5 Startups marocaines à découvrir au salon #AITEX, si vous ne les connaissiez pas déjà.

La première édition du salon AITEX (Africa IT Expo), qui a ouvert ses portes ce mercredi 21 à Casablanca, a été...

AITEX: Le Maroc solidifie ses liens avec l’Afrique subsaharienne dans les TIC

Le salon AITEX (Africa IT Expo) a ouvert ses portes ce mercredi 21 septembre 2016. Il réunira, durant 5 jours, les...

Ces étudiants que la technologie mettra au chômage…

Le phénomène est certes plus pertinent en occident qu'en Afrique, mais ceux qui ont sous-estimé la capacité du continent noir à s'approprier les...

Rapport: « A quoi ressemblera le marché bancaire africain en 2027? »

C’est la question à laquelle nous répondons dans cette étude qui se base sur quatre années d’analyse intense du marché des...